L'idée du projet

« L’idée du projet a émergé il y a deux ans quand Auriane a souhaité avoir une ceinture en cuir avec une boucle amovible. Cela correspondait à l’époque de la diffusion d’informations et de vidéos qui dénonçaient la maltraitance animale notamment dans les abattoirs. Elle s’est rendue compte que les marques ne mentionnaient jamais la provenance des peaux.»

Le cuir c’est d’abord une matière première : la peau

3,4 millions de bovins adultes sont abattus en France par an pour la filière alimentaire, soit 3,4 millions de peaux à transformer. Aujourd’hui, environ 90 % des peaux, qui n’intéressent pas la filière du cuir français, partent à l’étranger pour être transformées, d’abord en cuir, puis en produits manufacturés. Ces derniers reviennent alimenter nos circuits de distribution en France.

Absurde et mauvais pour notre empreinte carbone

 

Ensuite, cette peau est transformée en cuir brut puis en cuir fini

Quand on parle d’un article en cuir made in France, il est exceptionnel que la peau utilisée soit d’origine française sauf parfois dans le luxe, mais il s’agit surtout de veau ou d’agneau.

Lors d’une visite au MIF expo 2017, nous avons été surpris d’entendre les maroquiniers français,  indiquer qu’ils s’approvisionnaient à l’étranger.

Il faut savoir qu’on perd la traçabilité de la peau lors de sa transformation en cuir brut. L’opération se déroule dans un grand foulon (imaginez un grand tonneau) qui mélange des tonnes de peau. A moins de les identifier en amont ou d’affréter un foulon spécialement, c’est à ce moment précis qu’on perd l’origine de la peau. Il est même exceptionnel qu’elle soit tannée en France.

Le tannage des peaux est l’opération la plus délicate dans la fabrication du cuir. Il existe deux sortes de tannage : végétal et au chrome. Les deux co-existent car ils ne répondent pas aux mêmes besoins dans la fabrication des produits finis (sacs, ceinture, chaussures, semelles, vêtements). La peau possède un grain naturel qu’il faut savoir exploiter : plus le cuir est lisse ou imprimé, plus il a été travaillé voire recouvert de diverses couches.

Les tanneurs sont soumis à des normes environnementales de pratiques et de recyclage des eaux usées en France très exigeantes. Cela leur demande d’adapter régulièrement leur dispositif. Rien à voir avec ce qui est pratiqué à l’étranger dans certains pays. C’est d’ailleurs pour cette raison, que tous les ans, certains tanneurs abandonnent leur activité par manque de rentabilité.

Il ne reste que 19 acteurs en France. D’où l’urgence de redonner vie au cuir 100 % français car il y a 50 ans La France possédait des tanneries un peu partout dans nos régions.

Pourquoi ce projet ?

Parce que le principe de vie heureuse d’une vache, c’est d’avoir de l’espace et de passer au moins 6 mois de l’année dans les prés, si les conditions climatiques le permettent et non de vivre en stabulation et/ou dans des espaces confinés.

LE CUIR EST DANS LE PRÉ, c’est l’histoire d’un objet fabriqué en cuir dont l’origine est connue et l’animal respecté jusqu’à sa fin. Ce cuir provient uniquement de la peau d’une vache adulte, mais pas n’importe quelle vache. Celle-ci est née en France dans un élevage fermier et elle y a passé toute sa vie. Elle a été traitée avec respect dès sa naissance par un éleveur bienveillant qui lui a fourni tout ce dont elle avait besoin pour exprimer ses comportements naturels. Elle a connu les prés au moins 6 mois dans l’année si les conditions climatiques le permettaient.

En fin de vie, elle a été emmenée à l’abattoir à proximité, où elle a pu bénéficier d’un accueil apaisé et sans stress. Elle a été assommée avant d’être abattue pour limiter sa souffrance (abattage conventionnel).

Pour en savoir plus, rendez-vous sur le site laviande.fr. Ce site très pédagogique explique comment les bovins sont pris en charge tout au long de leur vie, de la naissance à la mort. Il est important que soient dénoncées les dérives de certains élevages industriels et les actes de cruauté pratiqués par certains lors de l’abattage. Mais il est important aussi de savoir qu’une législation très rigoureuse existe et par conséquent, des sanctions pour ceux qui ne la respectent pas.

Qui sommes nous ?

L’entreprise 

LE CUIR EST DANS LE PRÉ est une jeune start-up engagée dans la fabrication et la commercialisation d’accessoires de mode et décoration en cuir éco-responsable et 100 % français.

LE CUIR EST DANS LE PRÉ favorise les circuits courts et les acteurs locaux ainsi que les pratiques respectueuses de l’environnement et des animaux.

« Soucieux de retrouver du bon sens dans nos actes de consommation au quotidien, nous avons décidé de nous lancer dans cette nouvelle aventure qui, nous l’espérons, aura un impact fort dans le respect dû aux animaux. »

L’équipe 

LE CUIR EST DANS LE PRÉ, c’est aussi une aventure familiale, qui repose sur une passion, des envies & des compétences professionnelles associée à des « prestataires – partenaires » experts dans leur métier.

Notre passion : Nous aimons les animaux et sommes sensibles à leur bien-être. D’ailleurs, nous partageons nos vies avec une chienne et deux chattes.

Nos envies : Nous souhaitons défendre la cause animale et revenir à du bon sens dans nos actes de consommation des produits issus des animaux. Nous aimons aussi avoir une alimentation saine et équilibrée et souhaitons promouvoir les fournisseurs qui partagent nos valeurs et respectent les animaux.

Nos origines : Nous sommes originaires du Loir-et-Cher. Nous sommes fiers du savoir-faire de nos régions et souhaitons les mettre en avant.

Notre talentueux styliste : Louis – Ecole de la Chambre Syndicale de la couture parisienne

Notre force : Nous entourer uniquement d’experts de leurs métiers dans une relation gagnant-gagnant : tous nos fournisseurs-partenaires ont compris l’importance pour l’équipe « LE CUIR EST DANS LE PRÉ » de promouvoir le bien-être animal et le savoir-faire dans le cuir français. Ils ont décidé de nous faire confiance et nous aussi. Ils promeuvent leur savoir-faire et nous leur apportons des commandes et de la visibilité pour développer leur activité en France.

Notre histoire

LE CUIR EST DANS LE PRÉ, c’est l’histoire d’Auriane et sa tribu.

On aime avoir une alimentation saine.
On aime les jolies choses, et notamment les fringues, les chaussures, les accessoires et les objets déco.
On a découvert les dérives industrielles des filières alimentaire et textile.
On a compris qu’il fallait consommer moins et mieux.
On a donc décidé de s’engager pour défendre la cause animale et l’environnement.
On a commencé à soutenir certaines associations comme AFAAD, OABA, CIWF et WELFARM.
Cet engagement se retrouve depuis deux ans, dans nos échanges et nos actions, que ce soit pour faire les courses, pour se déplacer, pour s’équiper, etc …

Résultat

Beaucoup de repas animés autour de ces thèmes. C’est vraiment devenu un sujet presque quotidien.
Et puis un jour, on est tombé sur un chiffre :
3,4 millions de bovins adultes abattus par an en France pour la filière alimentaire.  
Les peaux partent à l’étranger et reviennent sous forme de produits manufacturés. Absurde, polluant et donc mauvais pour notre empreinte carbone.
Alors, on s’est informé sur l’univers des objets en cuir d’autant qu’on ne trouvait pas la traçabilité que l’on cherchait.
C’est comme ça qu’on a décidé de se lancer dans l’aventure entrepreneuriale, dans la fabrication et la commercialisation d’accessoires de mode et de décoration en cuir 100% français.
Tant qu’il y aura des consommateurs de lait, de fromages et de viande sur terre et aussi en France, il y aura des peaux à transformer en cuir en France.  
On a donc écrit un cahier des charges très respectueux des animaux.
On a mis en place une chaîne de valeur 100% française et respectueuse du « bien-être animal », qui s’appuie uniquement sur des fournisseurs français, partenaires et experts de leurs métiers en France.
Ces prestataires se chargent de récupérer uniquement les peaux qui correspondent au cahier des charges, de les transformer en cuir, puis de fabriquer les accessoires.

Agissons ensemble pour donner vie à notre vision éco-responsable et faire évoluer la consommation du cuir en France.

Nos partenaires

Nos fournisseurs-partenaires et leurs localisations :

•    Des élevages fermiers de la Mayenne, l’Orne et la Sarthe
•    Un abattoir référencé par l’OABA qui pratique l’abattage conventionnel en Mayenne
•    Un collecteur de peaux dans le Gard
•    Deux tanneries dans le Maine-et-Loire et le Tarn
•    Un groupe de bouclerie et accessoires métalliques à Paris
•    Une entreprise de fabrication de sacs et pochons en tissus pour prendre soin de ses objets dans la Loire
•    Une entreprise de fabrication (labellisée Entreprise du Patrimoine Vivant) d’objets en cuir de très grande qualité dans le Loir-et-Cher
•    Un Etablissement et Service d’Aide par le Travail (ESAT) pour la logistique et certains travaux d’assemblage dans le Loir-et-Cher